Peut-on vapoter en étant enceinte ?

On sait depuis longtemps que la consommation de tabac et la grossesse ne font pas bon ménage. Retards de développement pour le fœtus et naissance prématurée sont quelques-uns des dégâts de la cigarette, sans même parler...

Vaporesso : cigarette électronique

Vaporesso est une société spécialisée dans la fabrication d’appareils de vapotage, c’est-à-dire des cigarettes électroniques. Historique et présentation de Vaporesso Vaporesso est une marque créée en 2015 et appartenant...

TOP VENTE
5/5
vaporesso gen nano box kit

Marque : ‎VAPORESSO

VALEUR SÛRE
4.3/5
geekvape aegis legend 2

Marque : GEEK VAPE

PREMIUM
4.4/5
vaporesso target 200 kit

Marque : ‎VAPORESSO

VALEUR SÛRE
4.3/5
PROMO
4.9/5
vaporesso luxe 80 s

Marque : ‎VAPORESSO

DESIGN
4.3/5
smok nord 4

Marque : SMOK

GRANDE AUTONOMIE
4.3/5
kit zlide tube

Marque : ‎INNOKIN

PUISSANCE VARIABLE
4.9/5
geekvape aegis x zeus kit

Marque : ‎GEEKVAPE

UTILISATION FACILE
4.3/5
kit pocket aspire

Marque : ASPIRE

LE MOINS CHER
4.3/5
ego aio eco

Marque : ‎AIO

GRANDE AUTONOMIE
4.9/5
kit istick power 2

Marque : ‎SENLAN

Une référence
4.3/5
kit swag 2 vaporesso

Marque : VAPORESSO

KIT COMPLET
4/5
KIT COMPLET
4.3/5
KIT COMPLET
4.1/5

La cigarette électronique est arrivée sur le marché français en 2011 et a connu dès sa commercialisation un succès énorme. Celle que l’on appelle aussi vapoteuse est un petit appareil qui produit une vapeur à partir d’un liquide, le e-liquide, grâce à un système de chauffe miniaturisé. À l’usage, c’est le plaisir de fumer sans les dangers liés aux substances chimiques de la cigarette, c’est la curiosité de découvrir les très nombreux arômes des e-liquide, et c’est une mode qui touche tous les publics.

C’est parce qu’elle s’est bien installée dans nos habitudes, sans que l’on sache encore tout d’elle, que nous vous proposons cette présentation de la cigarette électronique.

La cigarette électronique : c’est quoi ?

Le principe de la vapoteuse

Une vapoteuse, ou cigarette électronique, est un petit appareil, ressemblant vaguement à une cigarette, qui va venir chauffer un liquide spécifiquement conçu pour cet usage. En chauffant, cet e-liquide produit une vapeur qui s’assimile à la fumée de la cigarette. Elle produit en même temps que la fumée un aérosol que l’on peut inhaler et qui a donc le goût du e-liquide choisi.

Les éléments constituant une cigarette électronique

La vapoteuse se compose de 4 éléments principaux :

  • L’atomiseur ou clearomiseur : il s’agit de la pièce principale puisque c’est lui qui va chauffer le liquide afin de le transformer en aérosol et en vapeur, ce qui permet l’imitation de la consommation d’une cigarette.
  • La batterie : c’est elle qui rend la e-cigarette autonome. Elle est miniaturisée et se charge généralement par un câble USB.
  • Le réservoir : là où vous mettez le e-liquide, que l’on achète généralement tout fait ou que l’on peut faire soi-même.
  • Le drip tip, ou embout buccal : là où vous posez vos lèvres pour inhaler l’aérosol produit par la vapoteuse.

Quelles sont les différents types de vapoteuses ?

Si l’on utilise abondamment le terme de cigarette électronique ou celui de vapoteuse, il y a cependant un grand nombre d’appareils différents derrière cette réalité.

La cigarette électronique tube, le modèle pour débuter

La cigarette électronique tube est généralement la vapoteuse conseillée pour ceux qui veulent s’initier à cette nouvelle façon de fumer. Elle est de forme cylindrique, permettant de retrouver le visuel de la cigarette traditionnelle, et la machine est prête à l’emploi, il suffit d’y ajouter le e-liquide. Il n’y a pas de réglages possibles pour simplifier l’expérience.

La cigarette électronique pod, débutant et amateur confirmé

La cigarette électronique pod a le mérite d’être un appareil simple mais offrant l’avantage d’un réservoir assez conséquent, d’une batterie généralement plus longue et d’avoir quelques options selon le modèle comme un interrupteur ou un contrôle de puissance.

La cigarette électronique box, la voie des experts

La version Box de la cigarette électronique se reconnaît aisément à son volume qui reste facile à prendre en main mais qui s’éloigne tout de même par son aspect cubique de la cigarette traditionnelle. Son volume s’explique par sa conception différente puisqu’il s’agit d’une cigarette électronique personnalisable. On peut l'acheter sous forme de kit, dont on peut remplacer des éléments, ou l’on peut acheter directement ces éléments pour les assembler et faire une cigarette électronique DIY.

Il s’agit là d’une solution très appréciée des consommateurs réguliers qui cherchent à multiplier les sensations de vapotage grâce à des réglages et des techniques différentes. Comme un amateur de café paramètre sa machine expresso au degré près pour exploiter au mieux les arômes de son grain, l’expert en vapotage arrive à déceler les nuances d’un e-liquide par de fins réglages. Et c’est ce que permet la cigarette électronique Box.

La cigarette électronique jetable, la puff

Une cigarette de tabac est consommée puis jetée. Il est possible de faire de même avec la cigarette électronique qui est à la fois prête à vapoter, mais n’a aucun élément amovible. Vous ne la remplissez donc pas, ce qui permet de la jeter après chaque usage. À noter que l’on peut tirer tout de même 600 puffs (600 bouffées) pour la plupart des modèles avant de vider sa cigarette jetable. Elle a donc une longue durée de vie et se recycle simplement avec les piles et accumulateurs.

La cigarette électronique jetable est appréciée des nouveaux consommateurs qui y voient là un produit très simple d’accès. Elle fait aussi son effet auprès de ceux qui ne veulent qu’une consommation très occasionnelle et ne voient donc pas l’intérêt d’acheter une vapoteuse plus chère.

Comment choisir sa cigarette électronique ? Quels critères ?

Envie de vous tourner vers la cigarette électronique pour découvrir un monde de saveurs toutes plus originales les unes que les autres ? Envie d’avoir un accompagnement dans votre sevrage tabagique ? On comprend rapidement pourquoi la vapote a connu un tel succès ces dernières années. Mais pour une bonne expérience, il faut choisir avec discernement sa cigarette électronique. Voici quelques conseils.

Quel fumeur êtes-vous ?

Le vapotage est souvent utilisé par les fumeurs et futurs ex-fumeurs pour la transition entre la consommation et le sevrage tabagique. C’est une aide que de très nombreux fumeurs ont expérimenté et apprécié. Si vous êtes dans ce cas, il faut donc une vapoteuse qui supporte en autonomie quotidienne votre rythme de consommation de cigarette.

L’autonomie s’exprime en mAh, comme la batterie de votre smartphone par exemple. Plus la valeur est importante, plus vous pourrez consommer dans une journée. En moyenne, la capacité est de 2600 mAh, ce qui correspond à l’équivalent de 15 cigarettes par jour. La batterie est intégrée mais certains modèles proposent un accumulateur. Il est donc interchangeable et permet d’en avoir plusieurs avec soi pour les grosses consommations.

Attention à ne pas confondre avec la puissance, exprimée en watt, et qui permet de définir plutôt la force du tirage de votre cigarette électronique. Les (anciens) fumeurs apprécient une puissance entre 10 et 30 watts.

La forme de votre cigarette électronique

Au-delà des capacités techniques d’un modèle ou un autre, sa forme a une certaine importance. Tout d’abord, pour l'ex-fumeur, cela participe de son rituel de consommation de tabac que de retrouver dans la cigarette électronique une forme à laquelle il est particulièrement adapté.

On peut aussi aimer la forme cylindrique, et non rectangulaire des modèles Box, pour sa praticité. Une cigarette qui prend peu de place est plus facile à transporter et à garder sur soi. Mais d’autres ne verront pas l'inconvénient en fonction de leur façon de vapoter. C’est à vous de choisir.

Kit débutant ou technique ?

La question se pose de la façon dont vous souhaitez commencer à vapoter. Une personne qui s’initie va se tourner instinctivement vers un kit débutant, prêt à l’emploi. Cela signifie aussi que la vape est dite à inhalation indirecte ou vape douce. Elle se fait donc comme une cigarette, bouche et poumon. On retrouve donc des sensations habituelles.

Les kits plus techniques, les DIY, ou les kits intermédiaires s’adressent généralement à des personnes déjà habituées. Mais un débutant peut tout à fait y trouver son compte. La différence se fera plus dans le type de vape, à inhalation indirecte. On fume alors comme avec un narguilé, directement vers les poumons.

Alors, quel vapoteur êtes-vous ?

Est-ce que la e-cigarette est dangereuse pour la santé ?

Dans le mot cigarette électronique, il y a celui de cigarette. La dangerosité de cette dernière amène forcément la même question pour la cigarette électronique : est-elle dangereuse ?

Le problème n’est pas tant la vapoteuse, qui n’est qu’une machine, que le e-liquide que l’on met dans le réservoir et que l’on va consommer.

La nicotine dans la cigarette électronique

Il existe deux grandes familles de e-liquide, celui contenant de la nicotine (ou des sels de nicotine, une forme plus naturelle), et celui n’en contenant pas. Cette présence ou non de nicotine ne règle pas la question de la dangerosité de la cigarette électronique. Mais un liquide sans nicotine, c’est déjà un pas en avant vers un produit plus sain que la cigarette classique.

Le e-liquide, de quoi est-il constitué ?

Un e-liquide se constitue de 3 grands éléments :

  • Propylène glycol (PG) mélangé parfois à de la glycérine végétale (VG). Le PG est utilisé dans le monde pharmaceutique, dans celui du spectacle pour simuler la fumée et dans les cosmétiques.
  • L’arôme, c’est ce qui fait la différence entre les différents e-liquide. Il y a une variété infinie de saveurs et de mélanges.
  • La nicotine, présente ou non et limitée le cas échéant à 20 mg/ml.

Cigarette électronique, un danger ?

La vapoteuse est aujourd’hui un moyen efficace pour se sevrer du tabac, en particulier si l’on a cette démarche en étant accompagné d’un professionnel de santé. Si ce choix est fait, c’est que la combustion du e-liquide n’entraîne pas la production de divers poisons comme le fait la cigarette classique. Cela permet cependant de garder certaines des habitudes de consommation du fumeur, comme le geste ou le rituel de sociabilisation, mais sans les inconvénients de la nicotine et des autres produits. Dès lors, oui la cigarette électronique est bien moins dangereuse qu’une clope de tabac.

Il faut néanmoins relativiser cette affirmation avec une consommation normale de e-liquide et un sevrage dosé en nicotine afin de pouvoir l’éliminer. Une consommation irraisonnée ou des liquides “faits maison” peuvent être plus nocifs.